A+ A A-

Saison 05-06: Franck Berthier rilegge Ivanov [it/fr]

  • Scritto da Il Trillo

13 dicembre 2005, ore 21
Saison Culturelle 05-06
Teatro Giacosa
Via Xavier de Maistre
AOSTA

Ivanov
di Anton Cechov

Franck Berthier, francese di Annecy, si lascia ispirare da uno scambio con il Teatro Moderno di Mosca per la sua messa in scena di Cechov con Ivanov.

Il primo atto si apre nel giardino del trentacinquenne Ivanon: gli affari vanno male, è finito anche la passione bruciante per Anna Petrovna, la moglie ora malata... Cechov è molto giovane quando compone in soli quindici giorni questa pièce: essa racchiude tutto il desiderio di provocazione dell'autore, che lascia scorrere sugli uomini uno sguardo tragicomico, dipingendo con acume visionario la società russa alla deriva.

[français]

Franck Berthier revient de Russie où il a réalisé un échange avec le Théâtre moderne de Moscou dirigé par lIosef Racheilgauss. Là-bas il a recréé ses deux derniers spectacles L’inattendu et Le gardeur de silence de l’écrivain savoyard Patrice Melquiot et a trouvé dans ce voyage et cette rencontre franco-russe l’impulsion pour se replonger dans l’œuvre de son auteur de prédilection, Anton Tchekhov, dont il ramène la version originelle de la pièce Ivanov, celle qui, lors de sa création en 1887, provoqua scandale par la violence de ses propos sur la corruption de la société russe.
Franck Berthier est attaché à l’écrivain russe, «élément indissociable de ma vie artistique et spirituelle, compagnon de route permanent sur mon chemin de vie» dit-il. La mouette fut la première création de sa compagnie, l’Ankinéa Théâtre, qu’il fonda en 1994 avec sa femme Laurence Kevorkian-Berthier. Puis, en 2001, il avait imaginé ce beau spectacle autour des personnages féminins du dramaturge russe, Tchekhov intime qu’il mit en scène pour nous à Château-Verdun. Les femmes, Ivanov les a brisées. Son épouse qu’il n’aime plus mais ne peut quitter, et celle qu’il aime sans se décider à la rejoindre. L’homme est à la dérive mais comme tous les autres personnages qui «impuissants à inventer une issue à leurs problèmes, se cognent, s’isolent et s’étouffent» dit Franck Berthier.
Le metteur en scène interrogera ce grand texte théâtral : pourquoi «la résonance de ces mots investit notre mémoire, la traverse, l’affole»? Comment Tchekhov «parle à nos cœurs et fait chavirer nos certitudes les plus ancrées»?
A l’instar du dramaturge qui riait de ces méandres du comportement humain comme pour en conjurer le sort, de cette désillusion, de cette lassitude des personnages tchekhoviens Franck Berthier dit vouloir s’emparer: «avec distance, humour …en n’oubliant pas que je suis vivant et en restant gourmand de l’invisiblement beau».

13 dicembre 2005, ore 21
Saison Culturelle 05-06
Teatro Giacosa
Via Xavier de Maistre
AOSTA

Ivanov
di Anton Tchekhov

traduction André Markowicz et Françoise Morvan
mise en scène Franck Berthier
scénographie et costumes Danielle Rozier
lumières Mireille Dutrievoz
musique Françoise Basset et Dominique Lantin
son Eric Dutrievoz
assistante à la mise en scène Ekaterina Soshalskaya

avec
Nadine Alari, Ariane Dubillard, Jean Philippe Ecoffey, Laurence Kevorkian Berthier, François Lalande, Serge Lypszic, Philippe Noël, Jean Pierre Poisson, Michelle Simonet

Le texte de Ivanov est publié aux éditions Babel
Co-production La Faïencerie Théâtre scène conventionnée de Creil Bonlieu scène Nationale d’Anneçy Ambassade et Centre culturel français à Moscou, Théâtre Silvia Monfort Paris, Ankinéa Théâtre, Conseil général de Haute Savoie, Ville d’Annecy, Drac et Région Rhône - Alpes, Drac et Région Picardie, l’ADAMI
.

Informazioni: tel 016527/ 3196 - 3246

@il_trillo

per scrivere a iltrillo.eu invia una mail a info@iltrillo.eu o contattaci sui nostri profili "Twitter""Facebook".